Une bonne communication dans la famille

Pour une meilleure harmonie au sein de la famille, il est important que tous les membres se sentent libres de parler. Cela implique que chacun doit être prêt à écouter l’autre, ne pas être prompt à juger mais permettre une libre communication. Malheureusement, aujourd’hui, ce qui prévaut au sein des familles, c’est une ambiance dépourvue de chaleur et d’intimité car les membres ne sont là que pour prendre leurs repas et dormir.

Pourquoi est-ce essentiel ?

Le peu de temps qu’ils y passent est consacré aux téléphones portables, à la télévision, autrement dit, à des amis virtuels, à une réalité qui n’est pas la leur. Le mari ne sait pas ce que sait sa femme et inversement, les parents ignorent e que vivent et ressentent leurs enfants et ceux-ci se désintéressent complètement de ce qui arrive à leurs parents. Un véritable cercle vicieux se met en place et il n’est brisé que lorsque quelque chose de grave survient : décès, maladie, accident, accoutumance au tabac, à la drogue, etc. Dans la vie de tous les jours, les membres d’une famille sont parfois de vrais étrangers les uns pour les autres.

La communication entre conjoints

En premier, aussi bien pour préserver leurs liens que pour donner l’exemple à leurs enfants, mari et femme doivent communiquer le plus souvent possible. Le fait est qu’il y a différentes choses qui peuvent arriver dans une seule journée, quelquefois de bonnes surprises mais en réalité, souvent des problèmes. Mais même si ce sont des sujets qui fâchent, la communication est primordiale. Pour commencer, mari et femme doivent comprendre que leurs modes de communication n’est pas similaire. Comment cela? En principe, une femme aime parler, soulager son coeur lorsqu’elle est face à un problème, pas forcément chercher une solution. Et elle attend de son mari qu’il la comprenne. De son côté, un homme tend à chercher absolument une solution, c’est très masculin d’ailleurs, car en résolvant un problème, il se sent à sa place, utile. Alors, quel est l’équilibre à trouver ? En fait, tous les professionnels sont d’accord sur le fait que la compréhension est bien primer sur le conseil. La bonne communication passe donc par la sympathisation avant tout.

Entre parents et enfants

Afin de favoriser une bonne communication avec leurs enfants, les parents doivent se rappeler certains points. D’abord, qu’ils ont été enfants un jour, avec les faiblesses, les manquements et la fragilité qui accompagne cette période mi-merveilleuse mi-frustrante. Puis, ils doivent garder à l’esprit qu’il est inutile de forcer, de contraindre un enfant à parler si le coeur n’y est pas. La clé, c’est surtout dans l’écoute, et s’ils prennent l’habitude de laisser leurs enfants parler jusqu’au bout, ils auront plus de chances de les « gagner ». Les enfants, de leur côté, doivent se souvenir qu’ils doivent le respect à leurs parents mais aussi, un peu, ou pourquoi pas, beaucoup d’amour, ne peuvent que faire du bien à la famille. Ils doivent avoir pour réflexe d’aller vers eux pour tout ce qui leur arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *